Processus pour l’établissement de normes

Le processus pour l’établissement de normes est un document qui résume les étapes suivies pour établir les normes du TPCL.

Les normes ont été établies par des comités parallèles d’éducatrices et d’éducateurs et de citoyennes et citoyens de langue française et de langue anglaise. Le processus suivi était comparable en tous points dans les deux langues.

Participantes et participants

  • Dans les comités de langue fançaise et de langue anglaise, il y avait une représentation égale des membres présentement employés par le système élémentaire/secondaire ainsi que des membres du public.
  • Les éducatrices et éducateurs ont été nommés par les directrices et directeurs de l’éducation. Les membres du public ont été nommés par des cadres de l’éducation et des dirigeantes et dirigeants locaux en fonction de leur expérience dans les écoles et avec les élèves, ou de leur familiarité avec des domaines qui nécessitent des connaissances en lecture et en écriture.
  • Les participantes et participants n’ont pas été choisis en tant que personnes représentant des groupes ou des organismes d’intérêt spécial.
  • La diversité de la province était bien représentée, autant qu’elle peut l’être dans des comités de dix-huit personnes.

Le processus

  • Les neuf éducatrices et éducateurs de langue française et les neuf membres du public se sont rencontrés du 13 au 15 juin 2000 pour trois journées de travail, y compris les séances en soirée. Les membres du comité de langue anglaise se sont rencontrés le 30 mai 2000.
  • Des éducatrices et éducateurs familiers avec l’évaluation ont animé les groupes jusqu’à l’étape finale de la prise de décisions, pendant laquelle les groupes ont travaillé indépendamment. Le personnel et les consultantes et consultants de l’OQRE ont mis en œuvre le processus et ont fait le compte rendu des résultats.
  • Les séances de langue française ont été animées par un expert de renommée internationale de l’Université d’Ottawa et une personne qui a une grande d’expérience dans l’élaboration des tests provinciaux, des programmes-cadres et de la Banque d’instruments de mesure de l’Ontario (BIMO).
  • Le même processus a été mis en place pour les séances de langue anglaise.
  • À chaque séance, les dix-huit membres du comité ont reçu de l’information documentaire et des matériaux pertinents à l’évaluation de 10e ainsi que de l’information démographique traitant de la diversité des élèves de l’Ontario.
  • Les membres des comités ont examiné des échantillons du travail des élèves tirés de la mise à l’essai du test de 10e du mois de mars 2000.
  • À partir de ces échantillons, les membres des comités ont élaboré des descriptions du rendement des élèves pour la lecture et l’écriture aux niveaux insuffisant, suffisant et avancé de compétence.
  • Ensuite, les membres des comités ont employé ces critères de description dans la lecture des tests des élèves pour déterminer lesquels ont réussi (« complet ») et lesquels n’ont pas réussi (« incomplet »).

Les descriptions du travail des élèves données ci-dessous ont été élaborées par le comité de langue française et leur formulation écrite n’a pas été changée, sauf dans le cas de petites fautes de frappe.

Plusieurs des mots et des phrases ont fait l’objet de discussions en profondeur, et ont parfois été soumis à un vote des membres.

Afin de trier le travail des élèves, les comités ont également élaboré une description du travail « avancé », c’est-à-dire à un niveau bien supérieur à celui nécessaire pour réussir. Étant donné que le test est évalué uniquement en termes de réussi/non réussi, cette troisième catégorie n’est pas nécessaire au compte rendu.

Descripteurs de langue française : lecture

Rendement insuffisant
​​​​​​Rendement suffisant
L’élève manifeste une compréhension limitée de textes simples :
  • fournit des renseignements imprécis, partiels ou non pertinents;
  • saisit en partie le sens littéral et certaines valeurs véhiculées dans le texte;
  • fournit rarement des indices valables pour appuyer ses inférences (p. ex., tirer des conclusions, faire des déductions ou des suppositions, comprendre des sous-entendus);
  • fournit quelques explications ou quelques justifications pour appuyer son interprétation;
  • établit quelquefois des liens entre le texte et ses connaissances et expériences.
L’élève manifeste une compréhension satisfaisante d’une variété de textes :
  • fournit des renseignements précis, simples et corrects;
  • saisit généralement le sens, certaines nuances et certaines valeurs véhiculées dans le texte;
  • fait des inférences généralement appuyées sur des indices valables;
  • explique ou justifie partiellement son interprétation;
  • ​établit souvent des liens entre le texte et ses connaissances et expériences.

Descripteurs de langue française : écriture

Rendement insuffisant
​​​​​​Rendement suffisant
L’élève manifeste des habiletés d’écriture limitées :
  • respecte rarement l’intention d’écriture, la forme et le contenu exigés;
  • transmet un message imprécis à l’aide de données simples, peu nombreuses ou peu pertinentes;
  • structure rarement son texte de façon logique;
  • utilise une langue pauvre qui gêne la communication (éléments de la langue à considérer : vocabulaire, syntaxe, orthographe et ponctuation).
​L’élève manifeste des habiletés d’écriture satisfaisantes :
  • respecte généralement l’intention d’écriture, la forme et le contenu exigés;
  • smet un message clair à l’aide de données variées et suffisantes;
  • ​utilise une langue généralement correcte. ​
Skip to content