École élémentaire catholique Arc-en-ciel

Carte de l'Ontario affichant la ville de Orleans

Récipiendaire de la Reconnaissance du rendement scolaire Dre-Bette-M.-Stephenson, 2018

Données et écoles : un parcours d’apprentissage

Effectif : 413 élèves; années d’études : De la M-6e année

  • L’école, qui vient de célébrer ses 20 ans, promeut un climat scolaire de bienveillance. Un bon esprit d’équipe et une mentalité de croissance règnent parmi le personnel enseignant.
  • Les parents s’impliquent activement dans les activités scolaires et collaborent régulièrement avec le personnel de l’école.

« Depuis plusieurs années, nous utilisons les données de l’OQRE afin de cerner les réussites des élèves et les défis qu’ils ont rencontrés. Cela nous permet de déterminer où sont leurs plus grands besoins. En ayant un portrait des forces et des difficultés de l’ensemble des élèves de 6e année, nous pouvons nous concentrer sur certains concepts qui se sont avérés problématiques l’année précédente. Cela nous permet d’harmoniser nos pratiques dans l’ensemble de l’école. »

— Enseignante

Analyse

  1. Culture des données : L’élaboration du plan d’amélioration de l’école s’effectue après une analyse rigoureuse des données de l’OQRE, des données du sondage sur la satisfaction des élèves de l’école et des bulletins scolaires.
  2. Comité de la réussite : Un comité composé d’une personne représentant chaque année d’études et d’enseignants-ressources examine le Rapport de renseignements sur les items (RRI) pour analyser quels types de questions les élèves ont réussi ou non. Cette analyse permet à l’équipe de cerner les approches pédagogiques adoptées par le personnel enseignant.
  3. Analyse collaborative : Un regroupement de leaders pédagogiques de l’école se réunit deux ou trois fois par année pour examiner les données recueillies pendant l’année scolaire, faire des constats et ajuster les pratiques pédagogiques en conséquence.

Stratégie

Tâches diagnostiques en mathématiques

L’école administre des tâches diagnostiques en mathématiques conçues par le conseil scolaire pour chaque année d’études. Les résultats sont ensuite analysés en CAP afin de fixer l’objectif du prochain parcours fondamental et d’établir les services d’appui qui seront nécessaires. Cette année, l’école a choisi un premier parcours axé sur les faits numériques. Le dialogue en CAP a mis en relief des besoins chez le personnel enseignant en ce qui a trait aux stratégies ciblant les faits numériques et au besoin d’approfondir les connaissances en sens du nombre. Cette initiative a montré qu’une différenciation pédagogique efficace permet de réduire les écarts et qu’il est essentiel de pister les progrès des élèves.

Alignement transversal

À l’aide de copies types de 3e année et de 6e année, l’école a fait un relevé des éléments essentiels des apprentissages en mathématiques pour établir ce que les élèves ont acquis ou n’ont pas acquis. Après en avoir discuté lors de rencontres en CAP axées sur l’harmonisation des pratiques de la maternelle à la 6e année, l’école a aligné les apprentissages entre les années d’études. Elle effectue aussi un suivi des progrès de l’initiative en utilisant les données des évaluations formatives et sommatives, les résultats de l’OQRE, les observations des apprentissages lors de la mise en œuvre des stratégies et de rencontres individuelles avec les élèves à risque. Cette initiative a révélé l’importance d’harmoniser les pratiques d’une année d’études à l’autre.

Aller au contenu principal