Offres d'emploi et activités pour les éducatrices et éducateurs | À propos de l'OQRE | Accessibilité | Plan du site | Page d'accueil | English
 
ouverture de session

S’informer avec l’OQRE

Une stratégie pratique pour réussir en mathématiques
Les élèves réussissent mieux au Test de mathématiques, 9e année, de l’OQRE lorsqu’ils savent que les résultats seront pris en compte dans leur note finale de cours.

Télécharger la version PDF

par Marguerite Jackson, directrice générale, OQRE

Mai 2012

Dans bien des cas, les enseignantes et enseignants de mathématiques peuvent aider davantage d’élèves à mieux réussir leur Test de mathématiques, 9e année, de l’Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) en leur transmettant un message simple qui n’a rien à voir avec les mathématiques : ce test compte dans votre note finale.

Une étude de l’OQRE portant sur les résultats au test de 2010 a établi que davantage d’élèves atteignaient ou dépassaient la norme provinciale lorsqu’ils savaient que les résultats constitueraient une partie de leur note finale de cours. Pour cette raison, les enseignantes et enseignants qui incluent les résultats au test dans la note finale de cours – et presque tous le font – sont invités à s’assurer que leurs élèves sont pleinement conscients de l’importance du test dans leur note finale.

Ce constat ressort de l’examen par des chercheuses et chercheurs de l’OQRE des réponses des plus de 5 000 élèves de 9e année et des 250 enseignantes et enseignants de mathématiques de 9e année qui ont répondu, dans les questionnaires de l’OQRE, à une série d’items explorant le rapport entre le rendement des élèves et diverses dynamiques entre les élèves et l’enseignante ou l’enseignant. L’un des facteurs à l’étude visait à établir si les élèves savaient que le test serait pris en compte dans leur note finale.

Nos chercheuses et chercheurs ont découvert que, bien que 87 % des enseignantes et enseignants affirmaient compter une partie du test dans la note finale de leurs élèves, seulement 58 % de tous les élèves de 9e année qui avaient fait le test ont répondu avoir conscience de son importance. En creusant plus, nous nous apercevons que ces résultats globaux cachent en fait une importante différence dans les réponses des élèves selon qu’ils suivent le cours appliqué ou théorique de mathématiques.

Lorsqu’on leur demandait : « Est-ce que ton enseignante ou enseignant notera une partie du travail ou tout le travail que tu as fait dans le Test de mathématiques, 9e année, pour l’inclure dans ta note de cours? » 63 % des inscrits au cours théorique répondaient par l’affirmative, mais seulement 44 % de ceux inscrits au cours appliqué de mathématiques répondaient de la même manière.

FACTEURS CLÉS

87 %des enseignantes et enseignants ont affirmé compter une partie du Test de mathématiques, 9e année, dans la note finale de leurs élèves.
63 %des élèves inscrits au cours théorique qui ont participé au test ont répondu qu’ils étaient au courant du fait que le test était pris en compte dans leur note finale.
44 %des élèves inscrits au cours appliqué qui ont participé au test ont répondu qu’ils étaient au courant du fait que le test était pris en compte dans leur note finale.

Ces constatations peuvent aider les enseignants et enseignantes qui intègrent le test de l’OQRE à la note de cours finale à expliquer à leurs élèves (notamment à ceux qui suivent le cours appliqué de mathématiques) dans quelle mesure le résultat au test aura une influence. Les enseignants et enseignantes désireront peut-être ajouter à leur communication verbale une communication écrite destinée aux élèves et aux parents, tutrices ou tuteurs. Celle-ci pourrait être effectuée en début d’année scolaire et être suivie d’un rappel avant la tenue du test. S’assurer que les élèves connaissent le rôle de ce test important constitue une stratégie de réussite supplémentaire.

Il faut également souligner que l’étude a révélé que lorsque les enseignantes et enseignants du cours théorique de mathématiques comptaient le test dans la note finale de leurs élèves et que ceux-ci convenaient qu’ils étaient au courant, 78,6 % des élèves atteignaient ou dépassaient la norme provinciale, par rapport à 61,7 % chez ceux qui affirmaient ne pas l’être, bien que leur enseignante ou enseignant affirmait tenir compte du test.

Comme le démontre le tableau 1, on constate un écart de points de pourcentage encore plus important chez les élèves qui suivaient le cours appliqué de mathématiques.

Tableau 1
Influence sur le rendement des élèves du fait qu’ils sont au courant du rôle joué par le Test de mathématiques, 9e année, de l’OQRE dans leur note finale Cours théorique Cours appliqué
Personnel enseignant comptant le test et élèves au courant n = 1 842 n = 208
Pourcentage ayant atteint ou dépassé la norme provinciale 78,6 % 44,7 %
Personnel enseignant comptant le test et élèves non au courant n = 37 n = 4
Pourcentage ayant atteint ou dépassé la norme provinciale 61,7 % 16,7 %

Alors que 44,7 % de ceux qui affirmaient être au courant de l’importance du test ont atteint ou dépassé la norme provinciale, seulement 16,7 % de ceux qui déclaraient ne pas l’être l’ont atteinte ou dépassée.

De toute évidence, les élèves réussissaient mieux lorsqu’ils savaient que le test aurait une influence sur leur note finale.

La participation au Test de mathématiques, 9e année, est obligatoire, mais il appartient au personnel enseignant, aux écoles et aux conseils scolaires de décider si les résultats seront pris en compte dans la note finale de cours. D’après la politique du ministère de l’Éducation, les enseignantes et enseignants ont la possibilité de compter une partie du test dans la note finale de leurs élèves. Le fait que presque toutes les écoles utilisent le test de l’OQRE pour déterminer une partie de la note finale de leurs élèves en mathématiques, 9e année, démontre la qualité du test à titre d’évaluation pertinente de l’apprentissage des élèves fondée sur Le curriculum de l’Ontario.

Ci-dessous, se trouvent d’autres observations tirées de l’étude :

  • Quatre-vingt-sept pour cent des enseignantes et enseignants qui ont rempli le questionnaire leur étant destiné ont déclaré avoir inclus le test de l’OQRE dans la note finale de cours de leurs élèves.
  • L’importance accordée au test par les enseignantes et enseignants différait considérablement d’une enseignante ou d’un enseignant à l’autre. Pour 85 % d’entre eux, le test représentait jusqu’à 10 % de la note finale des élèves. Rares sont ceux qui lui attribuaient une importance supérieure à 15 %.
  • Tant le personnel enseignant (88 %) que les élèves (71 %) s’entendaient sur le fait que connaître l’importance du test motivait les élèves à le prendre plus au sérieux. Dans cette étude, comme l’indique le tableau 2, on constatait peu de différences dans les deux cours de mathématiques pour les pourcentages d’élèves ainsi motivés. Cette observation renforce encore davantage l’intérêt de sensibiliser les élèves à l’influence du test sur leur note finale, car cette mesure incite la plupart d’entre eux à faire mieux. Cependant, ce constat pousse aussi à se demander pourquoi près d’un tiers des élèves (c’est-à-dire ceux qui avaient répondu « non », étaient indécis ou n’avaient pas répondu) qui connaissaient l’importance du test n’étaient pas motivés à « prendre le test plus au sérieux ».
Tableau 2
Influence sur la motivation des élèves du fait qu’ils sont au courant du rôle joué
par le Test de mathématiques, 9e année, de l’OQRE dans leur note finale
« Est-ce que le fait de compter le travail que tu as fait dans le test dans ta note de cours te motive à prendre le test plus au sérieux? » Cours théorique Cours appliqué
Oui 70 % 72 %
Non 11 % 11 %
Indécis(e) ou aucune réponse 18 % 17 %

Cette étude démontre encore une fois que les recherches de l’OQRE aident le public, le personnel scolaire et le ministère de l’Éducation à mieux comprendre les facteurs qui influent sur la réussite des élèves et la qualité de l’éducation. Cette étude s’est penchée sur le lien entre le rendement des élèves au Test de mathématiques, 9e année, de l’OQRE et le fait qu’ils étaient au courant de l’importance du test sur leur note finale.

Bien que tous les groupes qui font le Test de mathématiques, 9e année, de l’OQRE obtiennent de meilleurs résultats depuis quelques années, un nombre trop important d’élèves n’atteint toujours pas la norme provinciale. Ainsi, en 2011, près de trois élèves sur dix (30 %) inscrits au cours théorique et plus de six élèves sur dix inscrits au cours appliqué (63 %) n’ont pas atteint la norme provinciale.

Nous prévoyons poursuivre les analyses des résultats au Test de mathématiques, 9e année, et étudier davantage les attitudes du personnel enseignant et des élèves afin de mieux comprendre et d’améliorer l’apprentissage des élèves. Ces observations seront rendues publiques, conformément au mandat de l’OQRE qui vise à fournir de l’information utile afin de stimuler l’amélioration continue du système éducatif de l’Ontario.

Ressources

Pour plus d'informations, lire le bulletin de l’OQRE L’inclusion de la note obtenue au Test de mathématiques, 9e année, de l’OQRE dans les notes de cours a une influence sur les résultats des élèves.

Haut de page
Office de la qualité et de la responsabilité en éducation, 2, rue Carlton, bureau 1200, Toronto (Ontario)  M5B 2M9
Téléphone : 1 888 327-7377   •   Télécopieur : 416 325-0831
www.oqre.on.ca
Certaines publications téléchargées dans ce site sont offertes en version Adobe Acrobat PDF .
Ces fichiers seront plus accessibles si vous utilisez le logiciel Adobe Acrobat 6.0 ou une version plus récente.
Vous pouvez télécharger ce logiciel gratuit à partir du site Web d'Adobe.
Questions et commentaires | Avis de collecte de renseignements
Renseignements sur les droits d'auteur : © Imprimeur de la Reine pour l'Ontario, 2014