Offres d'emploi et activités pour les éducatrices et éducateurs | À propos de l'OQRE | Accessibilité | Plan du site | Page d'accueil | English
 
ouverture de session

S’informer avec l’OQRE

Évaluations des élèves : pourquoi l’Ontario est sur la bonne voie

Télécharger la version PDF

par Brian L. Desbiens, président du conseil d’administration de l’OQRE

Avril 2011

Rick Salutin, chroniqueur au Toronto Star, a récemment réalisé une série d’articles en cinq parties sur l’éducation publique. Ses observations jouent un rôle dans la discussion importante et continue sur la façon dont l’éducation publique peut le mieux répondre aux besoins des personnes pour lesquelles elle œuvre. Dans son article intitulé « Standard Tests : More questions than answers » (Tests normalisés : plus de questions que de réponses), monsieur Salutin a mis l’accent sur les contextes américains et britanniques et non contexte de l’Ontario. Par exemple, les tests à grande échelle de l’Ontario (voir exemples), à l’exception du Test provincial de compétences linguistiques, ne sont pas des tests à grands enjeux. Le rendement des élèves aux tests provinciaux de l’OQRE n’influencent ni les notes des élèves ni leur promotion à l’année d’études suivante et, comme il le mentionne, n’ont aucun effet sur les fonds attribués aux écoles ou sur les évaluations des éducatrices et éducateurs. Les tests à grande échelle de l’Ontario sont perceptiblement différents en ce qui a trait à leur approche et à la façon dont l’information est utilisée. Les résultats des tests ont comme seul but de fournir aux élèves, aux parents, aux éducatrices, aux éducateurs et au public des renseignements fiables au sujet du rendement des élèves dans les matières de base que sont la lecture, l’écriture et les mathématiques (non les sciences, tel que rapporté par erreur), afin de définir les stratégies qui appuient l’apprentissage des élèves.

Les tests administrés à l’échelle de la province sont fondés sur des normes, ce qui signifie que le travail de chaque élève est évalué par rapport à la norme attendue de rendement, plutôt qu’au travail des autres élèves. Comme les tests sont directement fondés sur les attentes et contenus d’apprentissage prescrits dans Le curriculum de l’Ontario – la source de tout enseignement en salle de classe – les résultats sont régulièrement utilisés par les éducatrices et éducateurs en tant qu’outil clé aidant à évaluer et à éclairer les programmes d’enseignement. Parmi les 363 enseignantes et enseignants de 6e année de langue française qui ont répondu à un sondage de l’OQRE en 2010, 74 % ont rapporté utiliser les données de l’OQRE pour examiner à quel point les élèves répondent aux attentes du curriculum. Parmi les 275 directrices et directeurs d’école élémentaire de langue française qui ont également participé à un sondage de l’OQRE l’an dernier, 91 % ont utilisé les données de l’OQRE pour cerner les forces et les points à améliorer dans les programmes au palier élémentaire. Les parents accordent aussi de l’importance au programme de tests provinciaux et croient qu’il contribue à un niveau plus élevé de qualité et de responsabilité dans le système éducatif public. Lors d’un récent sondage auprès des parents de langue française de l’Ontario, 87 % ont déclaré que le programme de tests est important, et près de la moitié des parents (48 %) croient qu’il est très important.

Comme il est malheureusement trop fréquent lors de discussions au sujet des tests provinciaux, monsieur Salutin a mis l’accent sur la théorie des tests plutôt que sur l’importance des compétences réellement mesurées. Les tests de l’OQRE évaluent si les élèves peuvent comprendre ce qu’ils lisent, clairement communiquer leurs pensées par écrit et utiliser les connaissances et habiletés appropriées à leur année d’études pour résoudre des problèmes en mathématiques. Ces compétences représentent le fondement de toute réussite future. En faisant le suivi de l’acquisition de ces habiletés, cela aide le système éducatif à fournir les meilleures occasions d’apprentissage possibles à tous ses élèves. De plus, ces habiletés peuvent et devraient être renforcées dans toutes les matières – et c’est précisément ce que nous avons observé partout en Ontario. Les équipes-écoles et les éducatrices et éducateurs dans toutes les matières s’améliorent rapidement dans l’intégration et le renforcement unifiés de ces habiletés clés dans leurs propres plans de leçons suscitant l’intérêt des élèves.

Ce n’est pas une coïncidence que ce genre de précision et d’attention sur les attentes scolaires fondamentales ont mené à des résultats du rendement significatifs et soutenus dans la province. En ce qui a trait au Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA), 2009, cité par monsieur Salutin, seuls les élèves de Shanghai ont obtenu des résultats en lecture qui étaient plus élevés (statistiquement) que ceux des élèves de l’ensemble de l’Ontario. Des élèves des provinces canadiennes, les élèves de l’Ontario étaient les seuls dont le rendement en lecture était statistiquement plus élevé que la moyenne canadienne. En fait, depuis le milieu des années 90, le rendement des élèves de l’Ontario sur nombre d’évaluations nationales et internationales a progressé de la moyenne aux rangs supérieurs. Il n’est donc pas étonnant que l’Ontario a récemment reçu une désignation unique en raison de son succès par les organisatrices et organisateurs du PISA dans leur rapport intitulé Strong Performers and Successful Reformers in Education.

La structure actuelle des tests à l’échelle de la province a été introduite en Ontario pour la première fois vers le milieu des années 90, partiellement en raison de la demande des parents et des contribuables pour une démonstration transparente des résultats de l’apprentissage des élèves. Malgré cela, il serait difficile de trouver une personne ou un organisme dans le système éducatif de l’Ontario, encore moins au sein de l’OQRE, qui suggérerait que les scores aux tests de la province devraient être la seule – ou même la plus importante – mesure de responsabilité. Il est important de tenir compte d’une grande gamme d’informations sur le rendement pour évaluer l’apprentissage d’une ou d’un élève. De même, il est tout aussi important de tenir compte de diverses mesures de responsabilité afin d’évaluer le rendement du système. Cependant, peu importe la liste de mesures appropriées, il est bien raisonnable d’inclure un instrument de mesure indépendant. Cela permet de savoir si les élèves ont vraiment acquis les habilités nécessaires pour réussir à l’école et dans la vie en tant qu’élément clé de cette évaluation.

Monsieur Salutin a soulevé des questions et des préoccupations légitimes au sujet des tests à grande échelle, particulièrement en ce qui a trait à la possibilité de leur usage abusif et au danger que trop d’importance soit accordée aux résultats des tests. Heureusement, l’Ontario n’a pas succombé à ces obstacles. Plutôt, les tests provinciaux ont joué un rôle des plus importants en tant que catalyseur venant améliorer l’apprentissage des élèves de toute la province. Mille neuf cent trente élèves de 6e année de plus ont atteint la norme provinciale en lecture et en écriture en 2010 qu’en 2000. Ce résultat est significatif, étant donné que nous savons que les élèves qui atteignent la norme provinciale à une étape précoce de leur cheminement scolaire sont en meilleure position pour réussir les années d’études suivantes. Ce succès a été rendu possible par le travail ardu du personnel enseignant, des directions d’école et des gestionnaires du système, ainsi que des décisionnaires qui élaborent les politiques en éducation – lesquels ont tous été appuyés par des données fiables sur le rendement des élèves fournies par les tests provinciaux de l’OQRE.

Haut de page
Office de la qualité et de la responsabilité en éducation, 2, rue Carlton, bureau 1200, Toronto (Ontario)  M5B 2M9
Téléphone : 1 888 327-7377   •   Télécopieur : 416 325-0831
www.oqre.on.ca
Certaines publications téléchargées dans ce site sont offertes en version Adobe Acrobat PDF .
Ces fichiers seront plus accessibles si vous utilisez le logiciel Adobe Acrobat 6.0 ou une version plus récente.
Vous pouvez télécharger ce logiciel gratuit à partir du site Web d'Adobe.
Questions et commentaires | Avis de collecte de renseignements
Renseignements sur les droits d'auteur : © Imprimeur de la Reine pour l'Ontario, 2014